Forum Bouddhiste Index du Forum Forum Bouddhiste
Le Coeur nous réunit... Retrouvez nous sur http://nangpa2.free.fr/phpBB3/
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

La COLÈRE !
Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivante
 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Forum Bouddhiste Index du Forum -> Bouddhisme et Thérapie
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Clémentine
Modérateur


Inscrit le: 26 Juil 2007
Messages: 927

MessagePosté le: Lun Juin 29, 2009 12:24 am    Sujet du message: La COLÈRE ! Répondre en citant

Je ne suis pas une femme jalouse, ni possessive, ni manipulatrice, ni avare, ni paressesseuse, mais je suis COLÉRIQUE !

Lorsqu'en colère, je ne crie pas, je ne frappe pas, je ne lance pas d'objets, mais j'ai la manie de trouver les paroles les plus blessantes et de m'en servir.

Ensuite, je regrette bien ce que j'ai pu dire sous le coup de l'impulsion. Je voudrais bien être détachée et analytique, comme mon conjoint.

Fort heureusement, je me choque rarement contre les enfants ou contre mon chéri. En fait, je dirais que je ne me choque pas vraiment très souvent. Seulement lorsque ça se produit, c'est un vrai carnage !

Que disent les enseignements sur les façons de gérer sa colère ? Connaissez-vous des contes bouddhistes à ce propos ?
(On m'a déjà conseillé un ouvrage de Tich Nath Than : y en a-t-il d'autres ?)
_________________
L’ignorance n’est point le manque de savoir, mais le manque de connaissance de soi.
Kirshnamurti
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Svaha
Invité





MessagePosté le: Lun Juin 29, 2009 4:03 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Dans la rubrique "entraide", en déroulant vers le bas, on découvre vite un sujet traité en janvier 2009:

"comment ne pas céder à la haine et à la colère?".

Il y a là 3 pages de messages peut-être utiles.
Revenir en haut de page
lausm



Inscrit le: 10 Fév 2009
Messages: 475
Localisation: Auvergne

MessagePosté le: Mer Juil 01, 2009 10:34 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Gèrer la colère??
Déjà, inspirer expirer profondément, pour calmer le corps énervé.
Puis si possible, être consciente des conséquences potentielles des paroles que tu t'apprètes à dire.
Car si tu arrives à l'écrire là, c'est que tu connais ta tendance. faut que tu arrives à ce même recul, en direct dans la situation, pas le plus facile, mais le plus nécessaire.
Une copine m'a raconté qu'un psy lui a dit un jour à ce propos là : "faites tout ce que vous pouvez, mais pas ce que vous voulez."
autrement dit, ne pas dire toutes ces paroles que tu collectes et t'apprètes à dire, car tu dois être habile avec les mots et le savoir. Souvent, on est le nez sur la vitre, et ça ne résout rien.
parfois le mieux est de renoncer à avoir raison sur le moment, mais pas à discuter : laisser reposer la situation, et rediscuter à froid, hors passion.

tu te connais bien, alors boulot sur le terrain!
Bon courage.
_________________
Sho Butsu Ichi Nyo : le Bouddha et les êtres sensibles sont uns.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
tirru...



Inscrit le: 03 Mai 2008
Messages: 822

MessagePosté le: Mer Juil 01, 2009 11:08 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Bonjour Clémentine,

Il y a un texte qui parle de la colère et qui est attribué au Vénérable Sariputta, l'un des disciples du Bienheureux :


Citation:
Discours sur les cinq façons de mettre fin à la colère :

Ainsi ai-je entendu dire le Bouddha, un jour qu'il demeurait au monastère d'anathapindika, dans le parc de Jeta, non loi de Sravasti. Ce jour-là, le Vénérable Sariputta dit aux moines :

"Chers amis, aujourd’hui je voudrais vous faire partager les cinq méthodes pour mettre fin la colère et la haine. Je vous prie de m’écouter attentivement et de méditer sur ce que je vais vous dire." Les moines consentirent l’écouter attentivement. "Quelles sont ces cinq méthodes pour mettre fin la colère et la haine ? demanda le Vénérable Sariputta.


"Voici la première méthode, chers amis : "Si les actions d’une personne ne sont pas aimables mais que ses paroles le sont et qu’elles nous mettent en colère, parce que nous sommes sages, nous devrions savoir comment méditer pour mettre fin notre irritation ou notre colère.

"Chers amis, imaginons un moine qui pratique l’ascétisme et aime se vêtir d’une robe faite de morceaux de tissu. Un jour, il passe devant un dépotoir dégoutant avec des excréments, de l’urine, du pus et d’autres saletés et il voit un morceau de tissu encore intact. De sa main gauche, il ramasse le tissu et de sa main droite, il l’étend. En voyant que le morceau de tissu n’est pas encore troué ni sali par les excréments, l’urine, le pus et d’autres saletés, il le plie aussitôt, le garde et le rapporte chez lui pour le laver puis le coudre avec d’autres morceaux afin de faire une robe. "Chers amis, de la même manière, quand une personne n’agit pas avec bonté mais prononce encore des paroles aimables, ne prêtons pas attention à ses actes. Par contre, pensons uniquement à ses paroles afin de pouvoir mettre fin notre irritation ou notre colère. Un sage devrait pratiquer ainsi.


"Ceci est la deuxième méthode, mes chers amis : Si une personne ne dit pas de paroles aimables mais agit avec bonté, et qu’elle nous met en colère, comme nous sommes sages, nous devrions savoir comment méditer pour mettre fin notre irritation ou notre colère.

"Mes chers frères, disons que non loin du village se trouve un lac profond. Mais sa surface est couverte d’algues et d’herbes. A ce moment, une personne torturée par la faim, la soif et la chaleur s’approche du lac. Elle se déshabille, pose ses vêtements au bord du lac, plonge dans l’eau, écarte les algues et les herbes de ses deux bras, se désaltère et savoure la baignade.

"Chers amis, il en est ainsi quand quelqu’un ne dit pas de paroles aimables mais agit avec bonté. Ne prêtons pas attention à ses paroles mais soyons attentifs uniquement ses actes aimables afin de mettre fin notre colère. Un sage devrait pratiquer ainsi.

"Ceci est la troisième méthode, chers amis : Si une personne n’agit ni ne parle gentiment mais a encore quelques pensées aimables et nous met en colère, comme nous avons une vision profonde, nous devrions chercher à méditer de façon à pouvoir mettre fin notre colère.

"Chers amis, supposons qu’une personne qui se trouve à bout de force et qui souffre de la soif, de la pauvreté, de la chaleur et des afflictions, arrive à un carrefour où se trouve l’empreinte de pas d’un buffle dans lequel un peu d’eau de pluie stagne encore. La personne pense : "Comme il y a très peu d’eau dans cette empreinte de pas de buffle, si je prends l’eau avec ma main ou une feuille, je risque de la remuer et de la rendre trouble, boueuse et imbuvable. Dans ce cas, je ne pourrais pas me désaltérer, mettre fin à ma misère, la chaleur et mes afflictions". En se disant ’Agenouille-toi, pose tes bras et tes genoux par terre et bois l’eau directement de ta bouche’, cette personne se met immédiatement à genoux avec ses bras complètement sur le sol et boit en posant sa bouche juste sur le trou creusé par l’empreinte.

"Mes chers frères, de la même manière, quand une personne n’agit ni ne parle gentiment, mais a encore un peu d’amabilité dans ses pensées, ne prêtons pas attention à ses actions ou à ses paroles peu aimables, mais soyons attentifs par contre seulement ses rares pensées aimables afin de pouvoir mettre fin notre colère ou notre haine. Un sage devrait pratiquer ainsi.

"Ceci est la quatrième méthode, chers amis : Si une personne n’agit ni ne parle gentiment et que dans son cœur, il ne reste plus rien que l’on puisse appeler aimable, si nous sommes en colère et que nous sommes sages, nous devrions chercher à méditer de façon à pouvoir mettre fin cette colère.

"Chers amis, supposons qu’une personne voyage loin et tombe malade le long du chemin. Le dernier village qu’elle a quitté depuis longtemps, et celui vers lequel elle se dirige, sont encore bien loin. Souffrant, épuisée, seule, elle tombe dans le désespoir en sachant qu’elle mourra sur le chemin. A ce moment-là, quelqu’un apparaît, la trouve dans cet état et lui porte secours immédiatement. Il la soutient de ses bras pour l’emmener au prochain village, prend soin d’elle, la soigne et lui fournit tous les aliments et les médicaments nécessaires. Grâce à son aide, la personne est sauvée. Si cette personne est sauvée, c’est grâce à l’amour et à la compassion de l’autre.

"De la même manière, chers amis, quand nous voyons quelqu’un qui n’agit ni ne parle avec bonté et qui n’a rien dans son coeur qui s’apparente à l’amabilité, nous devrions penser ceci : "Une personne dont les actes, les paroles et les pensées ne sont pas aimables est une personne qui souffre beaucoup. Elle s’engage certainement dans un chemin extrêmement dangereux. Si elle ne rencontre pas d’ami, elle n’aura aucune chance de se transformer et d’aller dans la voie qui mène au bonheur." En pensant ainsi, nous pouvons ouvrir notre coeur la compassion et l’amour, mettre fin notre colère et aider l’autre personne. Un sage devrait pratiquer ainsi.

"Ceci est la cinquième méthode, chers amis : Si quelqu’un agit et parle gentiment, s’il est également aimable dans ses pensées et que malgré cela, nous sommes en colère ou jaloux contre lui, comme nous sommes sages, nous devrions chercher à méditer de façon à pouvoir mettre fin notre colère.

"Chers amis, supposons que, non loin d’un village, se trouve un beau lac. L’eau du lac est aussi limpide que douce. Le fond est profond et plat. Le bord est régulier et couvert d’herbes fraîches et les quatre côtés sont ombragés par des arbres luxuriants et verts. Une personne qui a soif, qui souffre des afflictions, de la chaleur et qui est couverte de sueur, arrive au lac. Elle se déshabille, pose ses vêtements au bord du lac, se plonge dans l’eau, se désaltère et savoure pleinement la baignade. Sa chaleur, sa soif et ses afflictions se dissipent. Il en est ainsi, chers amis, quand nous voyons quelqu’un qui agit, parle et pense gentiment. Nous devrions reconnaître cette amabilité reflète dans les trois domaines, actions, paroles et pensées, sans laisser la colère ou la jalousie nous envahir. Si nous ne savons pas comment vivre heureux avec une personne aussi fraîche, nous ne vivons vraiment pas dans la sagesse.

"Mes chers frères, j’ai partagé avec vous les "Cinq méthodes pour mettre fin la colère".


Madhyama Agama
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
ted
Admin


Inscrit le: 03 Mai 2008
Messages: 2728

MessagePosté le: Jeu Juil 02, 2009 9:39 am    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
"Ceci est la quatrième méthode, chers amis : Si une personne n’agit ni ne parle gentiment et que dans son cœur, il ne reste plus rien que l’on puisse appeler aimable, si nous sommes en colère et que nous sommes sages, nous devrions chercher à méditer de façon à pouvoir mettre fin à cette colère.
...

"De la même manière, chers amis, quand nous voyons quelqu’un qui n’agit ni ne parle avec bonté et qui n’a rien dans son coeur qui s’apparente à l’amabilité, nous devrions penser ceci : "Une personne dont les actes, les paroles et les pensées ne sont pas aimables est une personne qui souffre beaucoup. Elle s’engage certainement dans un chemin extrêmement dangereux. Si elle ne rencontre pas d’ami, elle n’aura aucune chance de se transformer et d’aller dans la voie qui mène au bonheur."

En pensant ainsi, nous pouvons ouvrir notre coeur à la compassion et à l’amour, mettre fin notre colère et aider l’autre personne. Un sage devrait pratiquer ainsi.

Devenir l'ami de gens ignobles et totalement mauvais ! Shocked Very Happy
Sachant, de plus, qu'ils vont prendre cela pour de la faiblesse et en profiter, ces salopards. Very Happy
Soyons sincères : C'est là que ça coince ! N'est-ce pas ?

_________________
* Si saisie ou rejet apparaissent dans notre esprit, même faiblement, l'esprit sera en désordre et la Voie sera perdue.
* La Vacuité nous sauve de la croyance en la Forme. Mais la Forme nous sauve de la croyance en la Vacuité.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Kotama



Inscrit le: 22 Fév 2008
Messages: 775
Localisation: Doubs

MessagePosté le: Jeu Juil 02, 2009 11:03 am    Sujet du message: Répondre en citant

http://www.thework.com/downloads/littlebook/French_LB.pdf

ça peut peut-être aider ?
A faire chez soi pour les personnes qui ont du mal à gérer leurs émotions, sentiments, …
Chez moi, c'est l'angoisse, j'ai essayé hier, je me sens beaucoup plus paisible… Very Happy
j'observe plus facilement mes pensées, sensations... quand elles arrivent, il me semble
_________________
"La perfection est atteinte, non pas lorsqu'on ne peut plus rien ajouter, mais lorsqu'on ne peut plus rien enlever."

Antointe de St Exupery
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Louise



Inscrit le: 17 Sep 2008
Messages: 1191

MessagePosté le: Jeu Juil 02, 2009 1:34 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Très bon lien Kotama,merci.
A youtube,on peut visionner pas mal de vidéos de Byron Katie qui travaille avec des cas concrets:"mon mari ne m'aime plus","je suis trop grosse","je suis une mauvaise maman" etc Crying or Very sad ;travail,ouverture très instructive et applicable dans sa vie.
Quant aux méchants,il n'est pas question que je les récompense par une quelconque réaction compatissante:je suis neutre,légèrement désapprobative (faut pas pousser!!):la compassion pour moi dans ce cas,c'est justement de ne pas les encourager dans cette voie qui leur fait du mal.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Stéphanie



Inscrit le: 17 Jan 2009
Messages: 171
Localisation: Auvergne

MessagePosté le: Jeu Juil 02, 2009 3:55 pm    Sujet du message: Répondre en citant

ted a écrit:

Devenir l'ami de gens ignobles et totalement mauvais ! Shocked Very Happy
Sachant, de plus, qu'ils vont prendre cela pour de la faiblesse et en profiter, ces salopards. Very Happy
Soyons sincères : C'est là que ça coince ! N'est-ce pas ?

100 % d'accord. C'est pour moi un des éléments qui fait que je ne peux pas adhérer à 100 % au bouddhisme. En ce moment, je ne supporte pas une collègue, j'y travaille beaucoup, j'ai vraiment essayé de ne pas la détester tant mais elle est détestable. Je sais qu'au fond elle est très malheureuse, elle est pathétique, très peu de gens la supporte mais JE NE PEUX PAS !!!
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
ted
Admin


Inscrit le: 03 Mai 2008
Messages: 2728

MessagePosté le: Jeu Juil 02, 2009 4:19 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Stéphanie a écrit:
En ce moment, je ne supporte pas une collègue, j'y travaille beaucoup, j'ai vraiment essayé de ne pas la détester tant mais elle est détestable. Je sais qu'au fond elle est très malheureuse, elle est pathétique, très peu de gens la supporte mais JE NE PEUX PAS !!!

C'est vrai que ça coince Stéphanie, comme je disais, mais ce n'est pas impossible.
Un exemple : tu as bien pardonné aux enfants qui t'embêtaient quand tu étais dans la cour de l'école au CP, au CE1 ou au CE2, non ?
Pourtant, à l'époque, on se détestait franchement, non... ?

Ton ressentiment contre cette collègue aura bien une fin non ? Combien de temps va t'il durer ? 1 an ? 2 ans ? 5 ans ? 10 ans ? 20 ans ? 50 ans ?
Toute ta vie ?
Si tu traines ce poids toute ta vie, tu imagines le mal que tu te fais ? Tu t'empoisonnes toute seule pendant que ton "ennemi" construit sa vie, mène la belle vie et ne se soucie même pas de toi.

Alors au bout de combien de temps faut-il arrêter de nous empoisonner à détester les gens ?
_________________
* Si saisie ou rejet apparaissent dans notre esprit, même faiblement, l'esprit sera en désordre et la Voie sera perdue.
* La Vacuité nous sauve de la croyance en la Forme. Mais la Forme nous sauve de la croyance en la Vacuité.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
yudo
Maître Zen


Inscrit le: 04 Mar 2007
Messages: 774
Localisation: montpellier

MessagePosté le: Jeu Juil 02, 2009 5:31 pm    Sujet du message: Répondre en citant

ted a écrit:

Devenir l'ami de gens ignobles et totalement mauvais ! Shocked Very Happy
Sachant, de plus, qu'ils vont prendre cela pour de la faiblesse et en profiter, ces salopards. Very Happy
Soyons sincères : C'est là que ça coince ! N'est-ce pas ?


C'est pas parce qu'on est l'ami des gens qu'on est obligé de faire preuve de faiblesse envers eux...
_________________
La responsabilité des élèves est d'empêcher le maître de se "prendre pour un maître".
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
tirru...



Inscrit le: 03 Mai 2008
Messages: 822

MessagePosté le: Jeu Juil 02, 2009 6:58 pm    Sujet du message: Répondre en citant

L'erreur en lisant les textes canoniques ou autre est de les prendre au pied de la lettre. Il faut bien situer les choses dans leurs contextes et dégager les idées principales. Le texte ci-dessus s'adresse à des moines et pas forcément à des laïcs ce qui n'empêche pas les laïcs de s'en inspirer. De toute évidence la barre est mise assez haute, ça vaut mieux pour réaliser au moins des objectifs médians. Par ailleurs, en voit clairement qu'il y a un acte volontaire qui implique un choix, celui de saisir l'aspect positif des choses et d'ignorer les négatif par un effort conscient et surtout avec le cœur. Il y a aussi une notion de colère graduée en fonction de l'individu que nous avons en face et auquel nous pouvons mettre fin par la méditation.

Citation:
Devenir l'ami de gens ignobles et totalement mauvais !
Sachant, de plus, qu'ils vont prendre cela pour de la faiblesse et en profiter, ces salopards.
Soyons sincères : C'est là que ça coince ! N'est-ce pas ?


Nous pouvons très bien ignorer les gens que nous considérons comme étant ignobles et totalement mauvais sans pour autant y impliquer la colère, l'irritation ou la haine. Ils prennent ça pour de la faiblesse et pourtant le contraire de la colère c'est Mettâ et c'est bel et bien une force, à moins que vous en doutiez Very Happy . Après faut choisir son camp...

Encore un petit sutta Very Happy



Citation:
Satti Sutta

J'ai entendu qu'en une occasion le Béni du Ciel demeurait près de Savatthi au Bosquet de Jeta, le monastère d'Anathapindika. Là il s'adressa aux moines:

« Moines, imaginez une lance à lame pointue et un homme arriverait pour dire :

« Je vais plier cette lance à lame pointue en arrière et en deux et vais l'enrouler avec ma main ou mon poing. »

« Que pensez-vous? Cet homme pourrait il, avec sa main ou son poing, plier en arrière et en deux cette lance à lame pointue pour l'enrouler? »

« Non, Seigneur. »

« Pourquoi? Parce qu'il n'est pas facile de plier une lance à lame pointue en arrière et en deux pour l'enrouler. L'homme récolterait simplement sa part de frustration et de vexation. »

« De la même manière, o moines, lorsque l'amour bienveillant qui délivre l'esprit est cultivée développé, souvent pratiqué, devenu une habitude, forme une bonne base, est affermi, consolidé et bien entrepris, alors un esprit malveillant qui essayerait de posséder l'esprit de ce moine récolterait simplement sa part de frustration et de vexation. »

« Donc vous devriez vous entraîner ainsi: "nous allons cultiver, développer, souvent pratiquer l'amour bienveillant qui délivre notre esprit, faire en sorte qu'il devienne une habitude, forme une bonne base, est affermi, consolidé et bien entrepris." C'est ainsi que vous devriez vous entraîner.


Source : Canonpali.org


Dernière édition par tirru... le Jeu Mar 21, 2013 2:37 pm; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
chancalm



Inscrit le: 24 Mai 2008
Messages: 340

MessagePosté le: Jeu Juil 02, 2009 8:19 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Kotama a écrit:
http://www.thework.com/downloads/littlebook/French_LB.pdf

ça peut peut-être aider ?
A faire chez soi pour les personnes qui ont du mal à gérer leurs émotions, sentiments, …
Chez moi, c'est l'angoisse, j'ai essayé hier, je me sens beaucoup plus paisible… Very Happy
j'observe plus facilement mes pensées, sensations... quand elles arrivent, il me semble


Je viens de lire et j'ai beaucoup apprécié cette phrase :

"Comment puis-je savoir que je n'ai pas besoin de ce que je veux ?
Je ne l'ai pas" Very Happy

C'est du lourd Wink
_________________
La vie s'arrête lorsque la peur de l'inconnu est plus forte que l'élan.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
axiste
Admin


Inscrit le: 09 Mai 2008
Messages: 1952

MessagePosté le: Jeu Juil 02, 2009 11:34 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Oui, très bon lien kotama, vraiment. C'est clair comme de l'eau et ça fait du bien de lire tout ça. Very Happy

Tirru dit:
Citation:
Nous pouvons très bien ignorer les gens que nous considérons comme étant ignobles et totalement mauvais sans pour autant y impliquer la colère, l'irritation ou la haine. Ils prennent ça pour de la faiblesse et pourtant le contraire de la colère c'est Mettâ et c'est bel et bien une force, à moins que vous en doutiez . Après faut choisir son camp...


Quand les gens semblent ignobles, c'est difficile mettâ. Il faut lâcher beaucoup de choses pour en arriver là...
La non compréhension de l'ignominie ou d'une situation difficile n'amène pas forcément la colère mais parfois comme un grand calme ou un vide... comme un espèce de lock out des sentiments.
C'est parfois comme s'il n'y avait plus de temps.
Un peu comme devant la mort, quand on perd un être cher, le temps -n'est plus.
_________________
Avec metta
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
lausm



Inscrit le: 10 Fév 2009
Messages: 475
Localisation: Auvergne

MessagePosté le: Jeu Juil 02, 2009 11:46 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Bon.
Quelqu'un peut nous emmerder, mais d'après quoi le définissons nous comme détestable, si ce n'est en le recouvrant du manteau de ns idées toutes faites dans lequel on l'emprisonne?
Que quelqu'un ait un comportement qui nous agresse est une chose, mais si on se situe à son niveau de fonctionnement, on ne fait rien d'autre que de continuer la même dynamique.
alors que si on en est conscient, on peut désamorcer la bombe.
Oui, très souvent, je dis moi aussi non à laisser la colère, et après en général j'ai des emmerdes!
Car si quelqu'un nous agresse, s'il percevait la réalité de ce qu'on ressent dans son coprs et esprit, pourrait-il, s'il était conscient de ce qu'il engendre, continuer ainsi? Je ne crois pas.
Je pense que oui, celui qui en fait souffrir un autre, même avec intention, est en fait très profondément inconscient, et nie la causalité.
IL m'est arrivé d'avoir des heurts, comme tout le monde. Parfois il faut simplement se dire : "quand tu me dis ou me fait cela, ça me fait mal." Parfois c'est ça qui suffit. Qui réveille celui-là en face qui ne s'en rend pas compte.
alors oui, Sariputra avait raison, d'essayer de voir le positif chez l'autre. Ca marche pas mal, je trouve. Et cela ne veut pas dire subir l'autre passivement, et comme disait Yudo, être bienveillant ne veut pas dire être complaisant. Un équilibre à trouver.
Car sinon ça fait des frustrés dans le bouddhisme, c'est dommage!
_________________
Sho Butsu Ichi Nyo : le Bouddha et les êtres sensibles sont uns.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Erratum



Inscrit le: 05 Aoû 2008
Messages: 894

MessagePosté le: Ven Juil 03, 2009 8:44 am    Sujet du message: Répondre en citant

oh bonjour Clémentine !!!! J'espère que tu vas bien ? ton petit bout de chou doit être grand maintenant !!!!

La colère ne mène pas à grand chose... si tu te concentres sur l'énergie que tu dépenses à t'énerver sur untel ou untel, tu réalises la dépense à" fond perdu"...

Garder son ressentiment n'est pas bon non plus... souvent on se met en colère parce qu'on n'arrive pas à communiquer simplement nos idées, volontés ou émotions...

A lire : comment apprivoiser son crocodile, Catherine Aimelet-Périssol ( édition pocket évolution)
_________________
"Qui s'instruit sans agir, laboure sans semer."

Proverbe arabe
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Forum Bouddhiste Index du Forum -> Bouddhisme et Thérapie Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivante
Page 1 sur 7

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum





Powered by
phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com